Prière de Jésus - Prière du Coeur

Notices Biographiques

 

Métropolite Antoine de Sourage (Antoine Bloom) (1914- )
Élisabeth Behr-Sigel (1907- )
Père Lev Gillet ( 1893-1980)
Rachel Goettmann
Nadejda Gorodetski (1904- )
Mgr Jean de Saint-Denis (Eugraph Kovalevsky) (1905-1970)
Mgr Kallistos de Diokleia (Timothy Ware) (1934- )
Archimandrite Placide (Deseille)
Archimandrite Sophrony (1896-1993)
Higoumène Syméon
Hiéromoine Zacharie

 

 

Métropolite Antoine de Sourage
(Antoine Bloom) (1914- )

Né en 1914 à Lausanne. Son père était diplomate de la Russie impériale, sa mère était la soeur du compositeur Alexandre Scriabine. Enfance en Russie et en Perse. Études de médecine à Paris où il prend la nationalité française et où il exerce en tant que chirurgien pendant la Deuxième Guerre mondiale. Résistance. Profession monastique en 1943. Prêtre en 1948. Envoyé à Londres en 1949. Évêque en 1958 ; archevêque en 1962, avec juridiction sur l’Église russe en Grande-Bretagne et en Irlande. Exarque du Patriarche de Moscou pour l’Europe occidentale, élevé au rang de Métropolite en 1963. Le Métropolite Antoine participe aux travaux du Conseil mondial des Églises : il faisait partie de la délégation de l’Église orthodoxe russe aux congrès de New-Delhi en 1961 et de Genève en 1966.

Principales publications en français :

L'école de la prière, Seuil, 1972.
Prière vivante, Cerf, 1972.
Certitude de la foi, Cerf, 1974.
Voyage spirituel : Méditations sur un thème, Seuil, 1974.

 

 

Élisabeth Behr-Sigel (1907- )

Élisabeth Behr-Sigel, née en 1907 à Strasbourg, a enseigné dans le secteur public et a été chargée de cours à l'Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge et à l’Institut catholique de Paris. Ses cours portaient notamment sur la spiritualité de l’Église orthodoxe. Elle a publié de nombreux articles dans la revue orthodoxe Contacts.

Principales publications :

Prière et sainteté dans l’Église russe, Cerf, 1950 ; réédition Bellefontaine, 1982.
Le ministère de la femme dans l’Église, Cerf, 1987.
Le lieu du coeur : Initiation à la spiritualité de l’Église orthodoxe, Cerf, 1989.
Lev Gillet : " Un moine de l’Église d’Orient ", Cerf, 1993.

 

 

Père Lev Gillet ( 1893-1980)

Père Lev Gillet Né en 1893 à Saint-Marcellin (Isère), et après des études de philosophie à Paris, Louis Gillet est mobilisé pendant la Première Guerre mondiale, fait prisonnier en 1914 et passe trois ans en captivité, où il est attiré par l’âme et la spiritualité des prisonniers russes. Il fait des études de mathématiques et de psychologie à Genève et entre chez les Bénédictins à Clairvaux en 1919. Attiré par le monde chrétien oriental, il fait connaissance du métropolite André Szeptyki et prononce ses voeux définitifs au monastère studite d’Ouniov en Galicie.

Déçu par l’attitude de l’Église catholique envers l’Orthodoxie, le Père Lev est reçu dans l’Église orthodoxe à Paris en mai 1928, et en novembre 1928 il devient le recteur de la paroisse Sainte-Geneviève-de-Paris, la première paroisse orthodoxe francophone. En 1938 il quitte Paris pour s’installer à Londres, dans le cadre du Fellowship of Saint Alban and Saint Sergius, organisme oecuménique voué au rapprochement entre l’Église anglicane et l’Église orthodoxe. Il reste en Angleterre jusqu’à son décès, faisant de nombreux voyages à l’étranger, notamment en France, en Suisse et au Liban, où il participe au renouveau spirituel de l’orthodoxie antiochienne.

Principales publications en français (sous le nom de plume " Un moine de l’Église d’Orient ") :

La prière de Jésus, Chevetogne/Seuil, 1974.
Introduction à la spiritualité orthodoxe, Desclée de Brouwer, 1983.
L’an de grâce du Seigneur : Un commentaire de l’année liturgique byzantine, Cerf, 1988.
Jésus, simples regards sur le Sauveur, Chevetogne/Seuil, 1996.

 

 

Rachel Goettmann

Rachel Goettmann

Rachel Goettmann est responsable, avec son époux Alphonse Goettmann, prêtre de l'Église orthodoxe, du Centre de rencontres spirituelles, maison d'études et de prière, située à Gorze en Lorraine. Ils consacrent leur vie au partage de leur foi, dans la conviction que de l'expérience spirituelle dépendent la modification radicale et l'avenir du monde.

Principales publications (avec le Père Alphonse Goettmann) :

Graf Dürckheim - Dialogue sur le chemin initiatique, Albin Michel, 1993.
Prière de Jésus : Prière du coeur, Albin Michel, 1994.
Sagesse et pratiques du christianisme, Mame-Plon, 1995.
L’Au-delà au fond de nous-mêmes : Initiation à la méditation. Albin Michel, 1997.
Ces passions qui nous tuent : Diagnostic et remèdes, Renaissance, 1998.

 

 

Nadejda Gorodetski (1904- )

D’origine russe, Nadejda Gorodetski quitte son pays natal après la révolution bolchevique pour rejoindre Paris. Écrivain, elle publie des romans ayant connu un certain succès. Dans les années vingt, elle anime le Studio franco-russe, lieu de rencontre entre artistes et écrivains des deux cultures. Elle est également active au sein de l’Action chrétienne des étudiants russes et membre de la paroisse francophone à Paris à la fin des années vingt. Vers 1935, elle obtient une bourse d’études à Oxford et elle s’installe en Angleterre où elle poursuit une carrière universitaire et la production d’une importante oeuvre littéraire consacrée à la spiritualité russe. Amie du Père Lev Gillet, elle traduit plusieurs de ses écrits en russe.

Principales publications (en anglais) :

The Humiliated Christ in Modern Russian Thought, Londres, 1938.
Saint Tikhon Zadonsky, Inspirer of Dostoevsky, Londres, 1951.

 

 

Mgr Jean de Saint-Denis
(Eugraph Kovalevsky) (1905-1970)

Né à Saint-Pétersbourg en 1905, Eugraph Kovalevsky émigre en France avec sa famille en 1920. À partir de 1925 il anime, avec notamment Vladimir Lossky, la Confrérie Saint-Photius, laquelle avait pour programme " la renaissance de l’Orthodoxie en Occident ", par l’étude et la remise en oeuvre des liturgies locales du temps de l’Église indivise. Il est étroitement associé à l’établissement, en 1936, par décret du métropolite (et futur patriarche) Serge de Moscou, de l’" Église orthodoxe occidentale " - qui prit par la suite la dénomination " Église catholique orthodoxe de France ". À l’usage de cette dernière, Eugraph restaure l’ancien rite des Gaules, pratiqué en Occident avant les réformes de Charlemagne, connu comme le rite selon saint Germain. Ordonné prêtre en 1937, Père Eugraph est le principal responsable de cette Église jusqu’à sa mort. Il fonde l’Institut de théologie orthodoxe Saint-Denys et il fonde ou inspire la fondation de plusieurs revues, notamment Contacts, Cahiers Saint-Irénée et Présence Orthodoxe. Il est sacré évêque en 1964, sous le titre de Jean de Saint-Denis, par l’archevêque Jean de San Francisco (canonisé en 1994).

 Principales publications :

Le canon eucharistique de l’ancien rite des Gaules, Éditions Saint-Irénée, 1957.
Aux Éditions Eugraph/Friant, 1979-1982 : Technique de la prière, Les chemins de l’homme ; Initiation trinitaire ; Liturgie céleste ; Marie, vierge et mère ; Mystère des origines.
Sens d’un exode : Images et aphorismes
, Béthanie, 1990.
La quête de l’esprit. Albin Michel, 1993.

 

 

Mgr Kallistos de Diokleia
(Timothy Ware) (1934- )

Né à Bath en Angleterre, Timothy Ware fait des études classiques et théologiques à Oxford et devient orthodoxe en 1958. En 1966 il est ordonné prêtre et devient moine. Depuis cette date, il est professeur d’études orthodoxes orientales à Oxford, et en 1982 il est consacré évêque de Diokleia dans l’archidiocèse de Grande-Bretagne du Patriarcat oecuménique.

Principales publications en français :

Approches de Dieu dans la tradition orthodoxe, Desclée de Brouwer, 1982.
L’Église orthodoxe : L’Église des sept conciles, Desclée de Brouwer, 1968, 1998.
Le royaume intérieur, Cerf/Sel de la Terre, 1996.

 

 

Archimandrite Placide (Deseille)

Moine bénédictain d’Aubazine, le Père Placide crée la collection "Spiritualité orientale" des Éditions de l’Abbaye de Bellefontaine. Devenu orthodoxe, il fonde le monastère Saint-Antoine-le-Grand (Vercors), dépendance du monastère Simonos Petros au Mont Athos. Il enseigne la patristique à l’Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge à Paris et il est l’auteur de plusieurs livres et de nombreux fascicules sur la spiritualité orthodoxe et les relations entre l’Orthodoxie et l’Occident. Il contribue régulièrement à des émissions radiophoniques sur l’Orthodoxie.

Principales publications :

L’échelle sainte de saint Jean Climaque, Bellefontaine, 1978.
Les Psaumes : Prières de l'Église, YMCA-Press, 1979.
L’Évangile au désert : Origines et développement de la spiritualité monastique, OEIL-YMCA Press.
La spiritualité orthodoxe et la Philocalie, Bayard, 1998.

 

 

Archimandrite Sophrony (1896-1993)

Archimandrite Sophrony

Né à Moscou en 1896, le futur Père Sophrony étudie les beaux-arts et quitte l'Union soviétique en 1921 pour se rendre en France. Il expose aux salons d'Automne et des Tuileries, puis il s'inscrit à l'Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge à Paris. Cherchant la vie monastique, il devient moine au monastère Saint-Pantéléimon au Mont Athos en 1925. Dès 1930 il est en étroit contact avec le starets Silouane. À la mort du saint starets en 1938, le Père Sophrony devient ermite et, entre 1942 et 1947, père spirituel de plusieurs monastères athonites.

En 1947 il se rend à Paris pour publier la vie et les écrits du starets Silouane ; empêché de retourner au Mont Athos, il reste en France. En 1959, il se rend en Angleterre pour fonder une communauté monastique, le monastère Saint-Jean-Baptiste, dont il sera le père spirituel jusqu'à son décès en 1993.

Principales publications en français :

Starets Silouane, Moine du Mont Athos : Vie-Doctrine-Écrits, Présence, 1996.
Voir Dieu tel qu'il est, Labor et Fides, 1984.
Sa vie est la mienne, Cerf, 1981.
La félicité de connaître la voie : Des principes en Orthodoxie, Labor et Fides, 1988.
De vie et d'esprit, Sel de la Terre, 1993.
La prière, expérience de l'éternité, Cerf/Sel de la Terre, 1998.

 

 

Higoumène Syméon

Higoumène Syméon

Prêtre et moine, le Père Syméon a servi la paroisse francophone du Patriarcat de Moscou à Paris. En 1990 il a fondé le monastère Saint-Silouane l’Athonite à Saint-Mars-de-Locquenay près du Mans. Le Père Syméon est très actif dans l’Association Saint-Silouane, collaborateur régulier à l’émission Orthodoxie sur France-Culture, et il est engagé dans le dialogue intermonastique oecuménique.

 

 

Hiéromoine Zacharie

Prêtre et moine d’origine chypriote, le père Zacharie vit au monastère Saint-Jean-Baptiste (Essex, Angleterre), fondé en 1959 par l’Archimandrite Sophrony, disciple du starets Silouane. Père Zacharie a terminé une thèse sur le principe de l’hypostase (la personne) dans les écrits spirituels de l’Archimandrite Sophrony à la faculté de théologie de Thessalonique (Grèce).

 

Prière de Jésus - Prière du Coeur

Début de la Page Page d'Accueil